28 avril au 11 juin 2022

Programme de printemps 

La matériauthèque Matilda organise trois visites de constructions récentes ou de chantiers, complétées par trois tables rondes offrant à tout un chacun l’occasion de venir débattre de matériaux et de techniques alternatives en compagnie des meilleurs spécialistes.

Nous mettons en lumière la molasse, une pierre disponible sur le Plateau suisse, visible dans nombre de monuments anciens et totalement écartée de la construction contemporaine. Les vingt-quatre carrières répertoriées en ville de Lausanne ont alimenté des ouvrages prestigieux comme le château St-Maire ou la cathédrale.  Dernièrement, de jeunes architectes redécouvrent les qualités et les exigences de la construction en pierre. A l’heure de la sobriété, cette dernière nous enseigne les avantages de pratiques constructives simples et qui méritent d’être réinvesties. Or, beaucoup de carrières ont fermé et celles qui subsistent sont parfois mal tolérées.

La paille, communément employée pendant de nombreux siècles devrait retrouver elle aussi un intérêt face aux enjeux climatiques. Ses qualités d’isolant, un bilan carbone négatif et une énergie grise très faible la place clairement en tête de peloton des meilleurs matériaux pour relever les défis environnementaux. Mais est-ce toujours une ressource disponible localement ? Et avec quelle philosophie l’aborder ? En démarche participative avec les habitants, elle permet de s’approprier l’édification de son lieu de vie et ainsi, d’en prendre soin. Mais d’autres voies se profilent, dont des solutions industrialisées conçues en préfabrication, offrant toutes garanties quant au respect des normes.

Et pour terminer cette trilogie, nous poserons la question du prix à payer pour concevoir des bâtiments zéro carbone. La villa familiale est un terrain d’expérimentation idéal pour tester des solutions low tech qui sortent des sentiers battus, se détournant de labels jugés trop contraignants. Ces propositions alternatives ouvrent l’horizon des possibles et démontrent que la sobriété énergétique est aussi à la portée des petits budgets, et ce sans compromis. Ventilation naturelle, capteurs thermiques et poêle hydraulique sont plus particulièrement mis sous la loupe, des techniques facilement appréhensibles par les propriétaires. Le programme de printemps de la matériauthèque Matilda se termine par la visite d’une maison familiale low tech, conçue en tandem par une architecte et un ingénieur en énergie et réalisé en autoconstruction grâce à des matériaux naturels.

 FORMULAIRE D’INSCRIPTION ICI, PARTICIPER AU PROGRAMME DE PRINTEMPS

Molasse

28 avril 2022 18H Visite de l’atelier-garage à Savigny réalisé par ellipsearchitecture.
Rendez-vous sur place, Route de la Goille 23, 1073 Savigny. Pour s’y rendre, prendre le bus 365 depuis Lausanne, arrêt à Savigny – ancienne poste. Marcher 5 min. Présentation par l’architecte. 

5 mai 2022 18H30 Table ronde chez TRIBU architecture, Rue Saint-Martin 7, 1003 Lausanne

« LA MOLASSE, MATERIAU A EXPLOITER OU A DEBARRASSER? »

avec

– Yannick Claessens, architecte, ellipsearchitecture
– Olivier Fawer, tailleur de pierre, atelier Lithos
– François Girod, géologue, Holcim
– Francis Jacquier, architecte, Atelier Archiplein

 

Paille et ossature bois

19 mai 2022 17H Visite du chantier Ecopolis, Pièce urbaine D, Route des Plaines-du-Loup, Lausanne.
Rendez-vous sur place. Des casques et des habits de chantier sont mis à disposition.
Présentation par l’architecte.

19 mai 2022 18H30 Table ronde à la maison du projet, route des Plaines-du-Loup 28, Lausanne

« ISOLER EN PAILLE, CA VOUS BOTTE? »

avec

– atba, architecture et énergie
– CArPE, collectif d’architecture participative et écologique
– Roberto Camarasa, ingénieur en énergie, Shift
– Alexine Subrin, ingénieure civile, JPF-Ducret

Low-tech

2 juin 2022 18H30 Table ronde chez bunq architectes, Rue St-Jean 32, Nyon

« VENTILATION NATURELLE, CAPTEUR THERMIQUE, CHAUFFAGE HYDRAULIQUE, ET SI NOUS FAVORISIONS UNE INGENIERIE APPREHENSIBLE? »

avec

– Romain Kilchherr, ingénieur physique du bâtiment, Perenzia
– Julie Hennemann architecte, autoconstructrice
– Adrien Theurillat, ingénieur en énergie, autoconstructeur
– Flourentzos Flourentzou, ingénieur en énergie, Estia

11 juin 2022 14H Visite d’une maison familiale conçue en low-tech et en autoconstruction
Rendez-vous sur place à la route des Viviers 12A, 2800 Delémont

 FORMULAIRE D’INSCRIPTION ICI, PARTICIPER AU PROGRAMME DE PRINTEMPS

29 septembre au 2 octobre 2021

Cycle de conférence // Terre crue // chaux – chanvre // béton BFUP //brique monolithique

Durant les pauses déjeuner, quatre conférences menées par des professionnels de la construction ont eu lieu au f’ar, forum d’architectures à Lausanne. Un architecte et/ou un ingénieur accompagnés d’une entreprise relatent leur expérience conjointe face à un matériau mis en œuvre. Ils croisent leur regard et échangent leur savoir, offrant un retour d’expérience qu’ils partagent avec vous. Un Brown Bag Lunch conçu avec goût par Bocûs était offert à chaque participant grâce à la générosité de Swiss Engineering Vaud. 

Lien vers les conférences.

1 mars 2021

Participation au débat Urbanités en visioconférence, un événement de la SIA Vaud

Avec ou sans paille ? Les filières des matériaux biosourcés en Suisse

La diversité des matériaux biosourcés nous inspire ! … Le bois, la paille, le chanvre, la cellulose, le liège, le lin, la laine de mouton, etc. sont issus de ressources renouvelables susceptibles de jouer un rôle central dans la décarbonation du paysage bâti. Tout le monde en parle mais peu investissent concrètement, pour des raisons normatives ou économiques. Dès lors, comment soutenir ces filières ? L’aide à la paysannerie est-elle une option ? Quid de la formation dispensée dans les écoles ? L’homologation qui assure la viabilité économique du produit mène-t-elle la danse ?

Intervenant·es:

  • CArPE, Collectif d’architecture participative et écologique
  • Audanne Comment, Architecte EPFL, matériauthèque Matilda
  • Jean-Emile Fellay, Charpentier, propriétaire de la Société Iswood matériaux naturels, Saxon
  • Guillaume Habert, Docteur en géologie structurale, Professeur responsable de la chaire de construction durable à l’EPFZ
  • Mohamed Meghari, Chef de Division de la Direction de l’énergie (DGE-DIREN) du canton de Vaud

Modérateur

  • Marc Frochaux Rédacteur en chef Revue Tracés

 

Lien vers la conférence filmée

Lien vers le compte-rendu de la soirée 

 

29 août 2020

Visite de la Schweizer Baumuster Centrale, Zurich par les ingénieurs de Swiss Engineering Vaud

Le 29 août dernier,  une vingtaine de personnes se retrouvait pour une visite de la Baumuster Centrale de Zurich, suivie d’une promenade sur le Lettenviadukt en compagnie d’un guide tout à fait exceptionnel, Monsieur Alexander Jäger, secrétaire général de Swiss Engineering.

En fin de matinée, le directeur de la Baumuster Centrale Zurich, M. Stefan Baumberger, recevait les membres de Swiss Engineering Vaud en de vastes locaux situés dans une ancienne bâtisse en briques rouges bordant les rives de la Sihl, à quelques centaines de mètres de la gare. Après une courte présentation de l’institution vieille de plus de 80 ans, chacun a pu découvrir par lui-même la gamme étendue d’échantillons disponibles en différentes matières, pierre, béton, verre, acier, céramique, bois, etc. Ainsi, tout un chacun confronté à un chantier peut venir comparer les matériaux sur place, ou emprunter chez soi l’un des échantillons.

Une exposition visible jusqu’au 18 septembre a soulevé l’intérêt des ingénieurs. Ceux-ci ont exercé leur logique pour comprendre l’intelligence développée ici et ailleurs dans la résolution d’assemblages en bois. Ce moment de partage ludique a suscité échanges et entraides entre les participants.

Le temps incertain n’a malheureusement pas permis de déguster les délicieux sandwichs et tranches au chocolat sur la terrasse située en toiture des bureaux de Swiss Engineering. Mais la vue offerte sur la ville a quand même été appréciée par tous.

L’après-midi était destiné à la visite du viaduc du Letten, un ouvrage inauguré en 1894 pour rejoindre la gare principale à celle de Stadelhofen. La ligne avait été désaffectée à la fin des années quatre-vingt, se transformant pour un temps en scène de la drogue. Les ouvrages anciens, comme le pont enjambant la Limmat, ont depuis été rénovés et servent de liaison piétonne et cyclable.

Après avoir découvert les traces d’un tunnel comblé en début de parcours, les participants ont longé la Limmat, passant devant la gare désaffectée de Letten. Les équipements de bains, tant appréciés des Zurichois, étaient déserts en ce jour pluvieux. Plus loin, sur l’autre rive, l’ancienne voie de chemin de fer s’appuie sur de belles arches en pierre, traversant un quartier populaire développé autour d’usines encore en activité, dont un impressionnant silo à grains.Les arches ont été aménagées pour accueillir des bars et des boutiques qui attirent une faune de jeunes gens branchés. La promenade était ponctuée d’informations prodiguées par Alexander Jäger, qui a révélé à l’occasion des talents de guide et d’orateur s’exprimant avec plaisir dans la langue de Voltaire.