D’où viennent les matériaux avec lesquels nous construisons? Quels processus industriels ont-ils subis? Ont-ils une longue durée de vie? Sont-ils faciles à recycler? Autant de questions auxquelles il conviendra désormais de répondre. À l’heure où les défis sociétaux n’ont jamais été aussi grands, réchauffement climatique, ressources limitées et dégradation de l’environnement, les usages dans la construction pourraient rapidement évoluer.

 La matériauthèque Matilda est une association portée par une équipe pluridisciplinaire de personnes actives dans le secteur de la construction. Celles-ci unissent leur force pour mettre en place un outil favorisant la créativité et l’innovation, en même temps qu’un lieu d’échanges entre planificateurs et entreprises. Présente physiquement, Matilda proposera dans un lieu dédié plus d’un millier d’échantillons, pierre, céramique, verre, béton, bois, acier, etc., ainsi que des mock-ups mettant l’accent sur la mise en oeuvre.

 

 

29 septembre

La terre crue est mise à l’honneur avec une intervention de FAZ architectes qui présente l’école primaire de Riaz (FR), une œuvre à l’architecture sensible où des matériaux bas carbone, locaux ou recyclés, ont été privilégiés. Terrabloc, une start-up avec laquelle elles ont collaboré, nous explique comment ils ont développé un processus, d’abord artisanal puis industriel, pour transformer les gravats de chantier, des déchets toujours plus encombrants, en simples briques.

30 septembre

La rénovation énergétique d’un bâtiment ancien à Chandonne (VS) est expliquée par son concepteur, Bastien Thorel, un architecte qui œuvre également comme charpentier. Il nous parle d’un habitat de montagne, une ancienne grange-étable adaptée pour devenir un lieu de résidence principale. Pittet artisans ont apporté leur savoir-faire et ont soufflé sur les murs inégaux en pierre une isolation biosourcée et perspirante, mélange de chaux et de chanvre.

1 octobre

Un ouvrage d’art en béton BFUP, la passerelle du Rosel situé le long du restoroute du Grand-St-Bernard à Martigny (VS) est détaillée par les architectes GayMenzel qui ont dessiné une silhouette élégante, où garde-corps et tablier ne font qu’un. Les ingénieurs Sollertia ont utilisé un matériau nouveau, un béton renforcé de fibres de carbone qui allège l’ouvrage et lui offre une grande longévité. Element, chargé de la mise en œuvre, se penche sur la finesse de l’ouvrage, avec 13 cm d’épaisseur au droit du tablier pour une portée de 50 m.

2 octobre

Le jeune bureau d’architecture Nicolas de Courten, qui a remporté le concours pour la réalisation de la pièce urbaine C aux Plaines-du-Loup à Lausanne (VD) bâtit actuellement 17’000 m2 de surface de logements. Les quatre bâtiments planifiés emploient une brique monolithique en terre cuite pour les murs extérieurs. Celle-ci porte, isole et protège tout à la fois, en une seule épaisseur. L’entreprise Zürcher Ziegeleien présente ses avantages pour un climat intérieur mieux régulé.